La culture du safran : Crocus Sativus L.

La plante


Le safran est en réalité le pistil du Crocus sativus, fleur à bulbe, proche parente des crocus qui ornent les jardins. Le genre crocus compte environ 80 espèces mais seul le Crocus sativus donne le safran. Pour plus d'informations concernant sa classification botanique vous pouvez consulter l'article de Wikipédia.

Plante à végétation inversée, la fleur de safran fleurit à l'automne et développe son feuillage de la floraison à la fin du printemps. Ensuite, ses feuilles fanent et le bulbe entre en dormance pour tout l'été.

De couleur pourpre-violet, la fleur est composée de trois pétales et trois sépales. Les trois étamines, d'un jaune vif, sont en vis à vis des sépales. Le pistil est composé d'un style allongé et terminé au niveau de la fleur par trois stigmates de couleur rouge vif, ayant une odeur caractéristique. Le safran est uniquement constitué de ces stigmates séchés.

Le Crocus sativus étant une variété hybride, la reproduction sexuée de la plante est impossible. La multiplication de l'espèce ne se fait donc que par reproduction végétative ou division du bulbe. En conséquence, la fleur de safran n'existe pas à l'état sauvage.


La production


Puisqu’on ne peut partir à la cueillette du safran, il faut donc bien le cultiver ! Et ce n’est pas de tout repos lorsqu’on sait qu’ici rien ne peut être mécanisé : de la plantation des bulbes, au désherbage (Safranum est un safran garanti bio, aucun produit n’est utilisé sur notre safranière), à la récolte puis enfin au séchage, toutes ces opérations, réalisées entièrement à la main, nécessitent savoir faire, minutie et… amour du travail bien fait !

Les bulbes auront été plantés, un à un, en pleine terre, à la fin de l'été.

Les premières fleurs apparaîtront à la mi-octobre. Commencera alors la récolte des fleurs, pendant 3 à 4 semaines, tous les matins, jusqu'à la mi-novembre. Quand on sait qu'il faut entre 150 et 200 fleurs pour obtenir 1 gramme de safran sec prêt à être consommé, on imagine facilement l’ampleur de la tâche du safranier.
Autant de fleurs à émonder, toujours une à une, dans le but de séparer le pistil, composé des trois stigmates rouges vifs, du reste de la fleur, après chaque récolte matinale. Vient ensuite, immédiatement après, le séchage (opéré entre 40°C et 50°C pendant quelques minutes), étape clef et requérant une grande attention, qui permet au produit de révéler toutes ses qualités.

Au bout de quelques années, lorsque les bulbes se seront multipliés et que la terre commencera à être épuisée, il faudra déterrer les bulbes au début de l'été, les séparer et les replanter sur une nouvelle terre afin de laisser la première se régénérer.

Le safran est le produit d’un travail demandant une main d’œuvre conséquente mais aussi un vrai savoir-faire, qui plus est, lorsqu’il est cultivé en mode biologique, respectueux de la nature et du consommateur, dans un souci de développement durable.

Safranum s’est engagé dans cette voie. Vous avez ainsi l’assurance de consommer un produit pur, 100% naturel et respectueux de l'environnement.

Boutique du producteur

Contact

MANJOLIVE - Sébastien DALONIS

Chemin du Pujol

(route de La Roque-sur-Cèze)

Donnat / 30200 Sabran

Gard / Languedoc / Provence

Tél : 04.66.89.00.89

Envoyer un message